PORTRAIT – Jorge, le plus francophile des taxis cariocas

Il tutoie ses clients et parle un français irréprochable. Impossible de définir s’il est breton, corse ou parisien. Et pour cause, Jorge est brésilien. Mais ne vous y trompez pas, ce cinquantenaire n’a jamais pris un seul cours pour apprendre la langue de Molière. Focus sur un parcours atypique…

Tout a commencé dans les années 80 alors que Jorge travaillait dans un hôtel de luxe à Copacabana. Un de ses collègues conducteurs de taxi était français et n’arrivait plus à répondre à la demande de ses clients francophones. Jorge s’occupe alors du surplus, mais sans parler la langue. Il maîtrise déjà l’anglais.

Un jour, alors que Jorge – qui a 35 ans à l’époque – conduit pendant un mois un groupe d’amis français, un de ses clients  lui propose un séjour dans l’Hexagone. Jorge part en avril 1989 pour 6 mois en Haute Savoie. Son hôte est marié avec une Brésilienne francophone et il désire apprendre le portugais. Le but du séjour est alors clair : Jorge apprendra à son ami sa langue maternelle, tandis que celui-ci lui enseignera le français. Jorge a une méthode d’apprentissage des mots particulière, mais efficace : « J’avais un répertoire avec trois colonnes : une avec le mot en français, une pour la traduction en portugais et enfin une pour la prononciation en phonétique ». Jorge revient pratiquer son activité de conducteur de taxi à Rio, mais effectue de réguliers séjours en France.

Il devient au fil des ans bien plus qu’un simple taxista pour ses clients francophones, certains faisant selon lui « partie de la famille ». Ce n’est pas seulement un chauffeur, ni vraiment un guide, mais il propose plutôt un « accompagnement personnel ». Son but est « de faire connaître la ville au fur et à mesure, de s’en imprègner ». Il propose à ses clients différents points de vue et explique que selon lui « Il faut trois jours pour connaître Rio ». Il réceptionne régulièrement les chefs de bord d’Air France pendant leurs escales et travaille uniquement par bouche à oreille. S’installer définitivement en France ? « Je n’y ai jamais pensé, la France c’est pour les vacances » ; il avoue se sentir « plus utile ici ». Aujourd’hui, il parle français environ 8 heures par jour puisque 99% de ses clients sont francophones.
Désolé, nous nous pourrons pas vous fournir ses coordonnées car il a un agenda de ministre… Mais il est possible qu’il prenne un jour un associé, peut-être alors aurez-vous votre chance !

Clémentine VAYSSE (http://www.lepetitjournal.com– Rio de Janeiro) lundi 24 janvier 2011

Publicités
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :