RENCONTRE – Tom Lisboa, quand l’art joue avec internet

Dernière semaine pour visiter la très belle exposition Mirando(a) de Tom Lisboa à la Caixa Cultural da Sé.  Rencontre avec ce jeune artiste de Curitiba, dont le terrain de jeux est l’espace urbain et la toile internet

Tom Lisboa crée des installations – utilisant différents médias, afin de modifier l’expérience que peut faire le spectateur d’un espace singulier –et joue sur les supports, principalement à l’aide de la photographie et d’internet. Pour Mirando(a), des photographies d’oiseaux dans des cadres ont été placées dans tout Curitiba lors d’un événément culturel. L’intégralité des images ont été prises sur internet, l’artiste ayant fait l’assemblage et la mise en situation. Pour l’exposition à la Caixa Cultural, ses installations ont été prises en photographie, créant une mise en abîme. Le résultat, bien que différent de la création initiale, est tout  aussi intéressant.

« J’utilise la ville comme si c’était une galerie »
Habitué des mises en situation urbaines, il a travaillé sur de nombreux supports et dans différentes villes. « Mon travail est toujours très bon marché, je me suis donné comme contrainte de ne pas dépasser le budget de 250 reais par intervention». Il utilise son site internet pour lancer des idées que reprennent par la suite d’autres personnes. Pour Polaroides (in)visíveis, Tom a invité d’autres artistes à participer au travail photographique. « En fait, les événements dans les villes sont souvent un prétexte pour pouvoir ensuite travailler en photographie » ajoute-t-il. Tel a été le cas pour Mirando(a), « c’est le même nom mais les deux œuvres (installation et exposition des photographies) sont perçues de manières différentes par le public ».

Internet sous toutes ses formes
« Je l’utilise de pleins de façons différentes. Ainsi, certaines de mes œuvres ne sont que sur le web, d’autres commencent sur internet et deviennent ensuite des expositions... » Cela lui permet également de travailler en collaboration avec de nombreux artistes. Pour « Ação urbana – LUGAR » par exemple, il a eu l’idée d’un parcours dans une ville illustrée par des photographes. L’oeuvre prend la forme d’une carte interactive. En partant de consignes de base simples, plus de 110 personnes ont travaillés avec Tom sur ce projet. Une des œuvres de cette série représente Paris, en partenariat avec deux photographes brésiliens qui se sont chargés des clichés. Sur les 31 villes déjà photographiées, seules 5 ou 6 l’ont été par Tom Lisboa lui-même. De nombreuses villes sont prévues pour les mois à venir.

L’artiste voyage dans tout le Brésil pour participer à des projets artistiques, il était notamment présent lors de la Virada Cultural au SESC Belezinho. Le fait de travailler de manière indépendante, en dehors de galeries, lui permet une grande liberté de création. « Quand je crée mes oeuvres, ce n’est pas pour les vendre ».

Tom Lisboa sera présent à São Paulo lors de la SP Arte, foire internationale d’art qui aura lieu du 12 au 15 mai. En attendant, ne ratez pas son exposition à la Caixa Cultural da Sé.

Clémentine VAYSSE (www.lepetitjournal.com – São Paulo)  

Mirando(a) jusqu’au 1er mai 2011
Caixa Cultural São Paulo
Praça da Sé, 111 – Centro
(11) 3321 4400 – De 9h à 21h, tous les jours sauf le lundi. Entrée gratuite

A consulter : Site officiel de Tom Lisboa http://www.sintomnizado.com.br/index.htm

Publicités
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :